L'Esprit du Yoga

à Piriac sur Mer

09 52 95 94 11

yoga@du-libre.org  

 

Le langage du corps ressenti                                                                        (1h/40 euros)

 

Cet accompagnement s'appuie sur le langage et le corps ressenti, soma.

Il tend à permettre à la personne d'avoir une plus grande perception d'elle même lui donnant accès à une plus large conscience de ce qui l'anime.

D'une séance à l'autre elle apprend à reconnaître à travers le corps et les mots qu'elle pose, ses fonctionnements qui peuvent la faire souffrir, l'enfermer et dont elle ne sait se défaire.

Par une écoute fine, elle se réapproprie peu à peu son corps, met du sens sur ce qui la dépasse, afin de mener une vie qui lui ressemble davantage.

 

Par des outils tel que la respiration, la méditation, le toucher, la mise en mot, les sons, le mouvement, le dessin et l'écriture, la personne accompagnée, à travers l'expérience sensorielle du corps, reprend petit à petit le fil de son histoire intime et tisse un nouvel ouvrage à son image.

        

 Tous les jours, à partir de 13h entre début avril et fin octobre, mardi ou mercredi entre début novembre et fin mars.

                                                                                       

G
M
T
  Detect languageAfrikaansAlbanianArabicArmenianAzerbaijaniBasqueBelarusianBengaliBosnianBulgarianCatalanCebuanoChichewaChinese (Simplified)Chinese (Traditional)CroatianCzechDanishDutchEnglishEsperantoEstonianFilipinoFinnishFrenchGalicianGeorgianGermanGreekGujaratiHaitian CreoleHausaHebrewHindiHmongHungarianIcelandicIgboIndonesianIrishItalianJapaneseJavaneseKannadaKazakhKhmerKoreanLaoLatinLatvianLithuanianMacedonianMalagasyMalayMalayalamMalteseMaoriMarathiMongolianMyanmar (Burmese)NepaliNorwegianPersianPolishPortuguesePunjabiRomanianRussianSerbianSesothoSinhalaSlovakSlovenianSomaliSpanishSundaneseSwahiliSwedishTajikTamilTeluguThaiTurkishUkrainianUrduUzbekVietnameseWelshYiddishYorubaZulu   AfrikaansAlbanianArabicArmenianAzerbaijaniBasqueBelarusianBengaliBosnianBulgarianCatalanCebuanoChichewaChinese (Simplified)Chinese (Traditional)CroatianCzechDanishDutchEnglishEsperantoEstonianFilipinoFinnishFrenchGalicianGeorgianGermanGreekGujaratiHaitian CreoleHausaHebrewHindiHmongHungarianIcelandicIgboIndonesianIrishItalianJapaneseJavaneseKannadaKazakhKhmerKoreanLaoLatinLatvianLithuanianMacedonianMalagasyMalayMalayalamMalteseMaoriMarathiMongolianMyanmar (Burmese)NepaliNorwegianPersianPolishPortuguesePunjabiRomanianRussianSerbianSesothoSinhalaSlovakSlovenianSomaliSpanishSundaneseSwahiliSwedishTajikTamilTeluguThaiTurkishUkrainianUrduUzbekVietnameseWelshYiddishYorubaZulu          
Text-to-speech function is limited to 200 characters
    Options : History : Feedback : Donate Close

Extrait de "La Voie de la réconciliation"

Arnaud Desjardin, 1998


" J'ai été ce que j'ai été. Vu le nombre de conditions, de circonstances, de chaînes de causes à effets, de jeux d'action et de réaction à l'œuvre, je ne pouvais pas être autre que ce que j'ai été. Les reproches, la culpabilité sont une forme de mensonge, de refus de la vérité ou de la réalité relative telle qu'elle est. Et aujourd'hui, de même, je suis ce que je suis. C'est seulement à partir de cette si difficile réconciliation pleine et entière avec soi-même que la croissance intérieure peut commencer. Il n'y a pas de technique yogique de méditation, de jeûne, d'ascèse, même difficile, qui puisse être fructueuse sur la base d'un refus de soi-même. Or trop souvent, l'engagement dans la démarche spirituelle se met au service de ce reniement […]. C'est forcément une impasse. "